用户
退出登录
登录

Gymnastique rythmique

26
2020-03

 

L'histoire de la gymnastique rythmique de la FISU

 

 

La gymnastique rythmique combine le ballet et les mouvements créatifs à la musique, avec le ruban, le ballon, le cerceau, la corde et les massues dans une routine chorégraphiée de danse et de culbute. La grâce et la beauté décrivent le mieux une compétition de gymnastique rythmique. Tous les exercices sont effectués au sol dans différentes routines et musiques. La gymnastique rythmique est apparue pour la première fois au XIXe siècle et a lentement gagné en popularité jusqu'à ce que les premières compétitions ont eu lieu en URSS dans les années 1940. En raison de son importance croissante, le premier championnat du monde de gymnastique rythmique individuelle a eu lieu en 1963 à Budapest, deux décennies seulement avant ses débuts olympiques à Los Angeles en 1984. Cette étape était également essentielle pour son inclusion dans le programme des Universiades d'été, où la gymnastique rythmique a été ajoutée en 1991 lors de l'Universiade de Sheffield (GBR). Dix-neuf gymnastes ont participé à ce tout premier événement de gymnastique rythmique de la FISU au cours duquel la domination asiatique était sans équivoque, puisque les athlètes de Corée du Nord ont remporté des médailles d'or dans toutes les épreuves. Le nombre toujours croissant de gymnastes et leurs excellentes performances ont permis à la gymnastique rythmique de rejoindre la liste des sports obligatoires. Jusqu'à présent, c'est la seule discipline obligatoire réservée aux femmes au sein du programme des épreuves de la FISU.

 

 

Cette évolution remarquable de la gymnastique rythmique dans la FISU se manifeste également dans la qualité de la compétition. Les épreuves de la FISU offrent aux athlètes une plate-forme pour se préparer aux grands compétitions de la Fédération internationale de gymnastique (FIG) et/ou des Jeux olympiques. De nombreux champions bien connus d'Ukraine, de Russie et de Biélorussie sont venus participer sous la bannière à cinq étoiles de la FISU : Natalia Godunko, Irina Tchatchina, Anna Bessonova, Eugenia Pavlina et Maria Petrova ne sont que quelques noms parmi eux à citer. Dans cette optique, il n'est nullement irréaliste d'affirmer que la gymnastique rythmique universitaire est un élément majeur de la gymnastique rythmique mondiale.

 

 

Règlements FISU

 

 

Les épreuves de gymnastique rythmique seront organisées conformément aux règlements techniques les plus récents de la Fédération internationale de gymnastique (FIG). Le programme et la durée des compétitions seront fixés par le Comité exécutif en accord avec le Comité d'organisation. En principe, le programme des compétitions durera trois (3) jours et comprendra les épreuves suivantes pour les femmes :

 

a) Compétition individuelle multiple (Compétition II)

b) Finales individuelles par engin (Compétition III)

c) Compétition multiple en groupe

d) Finales en groupe par engin

 

Les quatre engins au programme pour les compétitions seront :

 

Cerceau

Massues

Ballon

Ruban

 

Les programmes des engins en groupe pour les compétitions seront :

 

3 Ballons + 2 Rubans

10 Massues

 

Les pays/régions participant aux compétitions de gymnastique rythmique doivent amener avec leur délégation et à leurs propres frais (Art. 5.3.1) :

 

Les pays/régions participant à la compétition individuelle :

a) les pays/région avec deux (2) compétiteurs : un (1) juge international FIG

 

Les pays/régions participant à la compétition en groupe :

b) un (1) juge international FIG

 

Les pays/régions participant avec un (1) concurrent peuvent amener un juge internationa FIG.

 

Tous les juges doivent être en possession d'un brevet de juge FIG valide.

 

Ces pays/régions doivent transmettre au Comité d'organisation trois (3) mois avant le début des Jeux les noms de deux (2) juges internationaux FIG (1 effectif + 1 suppléant sans déplacement) par juge désigné.

回到顶部